Santé

Le simulateur d’aube pour se réveiller en douceur

simulateur d'aubeIl permet de nous réveiller chaque matin en douceur par la lumière. Ce type d’appareil connait un sucés grandissant grâce à un éveil naturel qui permet de chasser la déprime et de démarrer la journée en pleine forme.

Le simulateur de l’aube, reconnue médicalement comme étant thérapeutique simule le réveil naturel. ce qui permet à la mélatonine, l’hormone de sommeil, de décroître progressivement une demi-heure avant un réveil spontané, notamment sous l’action de la lumière. Dans le même temps, le cortisol, (hormone de l’éveil) se met à augmenter.

Pour un fonctionnement optimal, il faut que la lumière du simulateur de l’aube commence à se déclencher 20 à 30 minutes avant l’heure à laquelle (vous avez la possibilité de régler cette durée )vous comptez vous lever.
A noter que certains appareils prévoient une fonction « endormissement » avec un déclin progressif de la luminosité.

Il n’existe cependant pas encore beaucoup de choix dans les appareils de simulation de la lumière de l’aube. Tous ont normalement une lampe qui diffuse une lumière proche du spectre naturel. Il peut y avoir des variations sur la luminosité délivrée : 250 lux est un minimum pour un éveil optimal.
En matière de normes, tous sont conformes aux normes européennes.
Certains appareils proposent en plus de la lumière, des chants d’oiseaux ou des bruits de la nature pour compléter le réveil. Il existe des modèles de différentes couleurs, ou avec des décors spécifiques, pour égayer votre chambre à coucher…

Les simulateurs lumière de l’aube et les lampe de luminothérapie ont un effet complémentaire. Les premiers vont permettre un réveil en douceur, en faisant baisser progressivement le taux d’hormone du sommeil (mélatonine) et en augmentant la sécrétion de cortisol. Les seconds vont délivrer une luminosité très intense, pour booster les taux de cortisol et faire le plein d’énergie.

Combiner l’un et l’autre est donc une solution idéale, mais les prix de ces appareils restent un frein.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

google-site-verification=578G-1xF57WvbXa2tbAvMFB6EAu_8xVc7WgFAo8Pdg8